NOUVEAU : Configuration indépendante des relais par chaque sysop. Que choisir entre Talk Groups & Réflecteurs ? Avantages et inconvénients.

Vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui chaque responsable de relais a un libre accès à la configuration de celui-ci en passant par son compte « SelfCare » comme Olivier F4BWG et moi-même vous l’avions annoncé depuis quelques semaines et c’est enfin arrivé ! Dès lors que le responsable dudit répéteur obtient lui-même ce privilège auprès de l’administrateur de son réseau national, celui-ci doit effacer la « configuration programmée en dur » du serveur qu’il administre au bénéfice du sysop. Son rôle d’administrateur se limitant alors à la mise à jour des services du réseau BrandMeister ainsi qu’à son bon fonctionnement tout en s’engageant à respecter la charte en vigueur (voir ci-dessous) au risque de se voir retirer la licence sans le moindre avertissement.

Les administrateurs de Server Master BrandMeister s’engagent à :

  1. Héberger un serveur Linux 24h/24 avec une adresse IP statique sur une connexion internet dans le pays.
  2. Fournir et maintenir un accès root par ssh à l’équipe de développement BrandMeister pour la maintenance.
  3. Mettre à jour, maintenir et sauvegarder le serveur de façon régulière.
  4. Installer les mises à jour BrandMeister lorsqu’elles sont disponibles. Assister l’équipe de développement BrandMeister et les utilisateurs pour diagnostiquer des anomalies.
  5. Assister les propriétaires de relais, propriétaires de C-Bridge et autres passerelles à se connecter sur le serveur BrandMeister.
  6. Configurer les Talk Group statiques et réflecteurs sur les relais de la façon dont leurs propriétaires l’ont décidé.
  7. Accepter la connexion de tous les relais présents sur le territoire national.
  8. Assister les utilisateurs qui voyagent dans le pays pour qu’ils puissent se connecter sur n’importe quel Talk Group dynamique.
  9. Promouvoir une image positive de BrandMeister.

Les administrateurs de Serveur Master BrandMeister s’engagent A NE PAS :

  1. Interférer avec le trafic Fast Forward (entre serveurs Master).
  2. Bloquer le trafic entrant ou sortant de relais, sauf sur demande expresse du propriétaire de relais.
  3. Bloquer les appels privés, sauf sur demande expresse du propriétaire de relais.
  4. Forcer un propriétaire de relais à adopter une configuration spécifique de TG statiques et de réflecteurs.

 Si ces règles ne sont pas respectées, l’équipe de management pourra révoquer la licence BrandMeister du système à n’importe quel instant.

J’ai pu constater à l’occasion de mes déplacements en France, en Belgique ou en Suisse que certaines règles élémentaires étaient bafouées ! En effet, certains administrateurs peu scrupuleux, imbus de leur personne et avide de pouvoir abusent fortement de l’ignorance de leur camarades radioamateurs en les manipulant sans complexe ce qui est contraire à l’esprit radioamateur ! Je rappelle à tous ceux qui ne me connaissent pas encore que je ne suis qu’un utilisateur lambda avant d’être l’importateur de BrandMeister en France ; représentant DMR sur le territoire national ainsi qu’initiateur et cofondateur du réseau BrandMeister canadien avec l’aide d’Olivier F4BWG et Nicolas F4ALM pour le compte de Luc VE2DWE qui nous a subitement quitté en juillet 2016 ; aujourd’hui remplacé par Benoit VE2VB et que je ne contrains personne à partager mes idées. Que chacun conserve sa Liberté de pensée et d’agir ! C’est pourquoi je me permets de diffuser l’article rédigé en partenariat avec Olivier F4BWG agrémenté de ma vision personnelle du réseau BrandMeister et là aussi je n’oblige personne à me suivre. Ce réseau doit rester simple d’utilisation et le plus abordable possible par tous, y compris par les plus anciens et les newbies. En aucun cas ce système n’est réservé à une quelconque élite et il est grand temps d’en simplifier l’accès en partageant les informations le plus honnêtement possible même si j’ai tendance à prêcher pour ma paroisse. A vous de vous forger votre propre opinion. Voici donc la comparaison des différents modes proposés par le réseau BrandMeister avec leurs avantages et inconvénients. Le document suivant est le résultat d’un coopération entre Olivier F4BWG et moi-même F1TUV.

Introduction

Une question fréquemment posée concerne les « Réflecteurs » sur BrandMeister pour lesquels beaucoup de confusions existent toujours. Cet article passe en revue le fonctionnement des « Réflecteurs » sur BrandMeister ainsi que leurs avantages et inconvénients par rapport aux « Talk Groups ». Cet article n’est en aucun cas une référence et ne se veut nullement exhaustif. Toutes les contributions sont les bienvenues.

« Talk Groups »

Le concept des « Talk Groups » DMR est relativement simple. Deux « Time Slots » pouvant chacun accueillir un QSO, simultanément. Une fois programmés dans le codeplug des numéros de « Talk Group » comme autant de « canaux », on peut en sélectionner un sur son terminal DMR afin de transmettre/écouter dessus. Il est nécessaire de choisir à l’avance dans la programmation du terminal lequel des deux « Time Slots » on veut utiliser pour chaque « Talk Group ». À partir du moment où notre correspondant (sur le même relais ou un autre relais du réseau) est sur le même « Talk Group », le QSO peut démarrer. Lorsqu’un nouveau « Talk Group » apparaît ou disparaît, il est nécessaire de revoir la programmation du « Codeplug » pour y apporter les corrections nécessaires. On peut en quelque sorte comparer les « Talk Groups » à des « canaux » disponibles sur la même fréquence relais. Pour communiquer avec son correspondant, il est impératif que celui-ci active le même « Talk Group » quel que soit le répéteur par lequel il passe.

« Réflecteurs »

Le tout premier réseau DMR radioamateur (DMR-MARC) est basé sur du matériel et une solution de logiciel professionnel Motorola où la notion de réflecteurs n’existe pas. Celle-ci est arrivée avec le réseau DMR Plus qui l’a introduite dans le DMR radioamateur. C’est aussi un principe de « canal » ; on se connecte sur un « Réflecteur » et on peut faire un QSO avec les personnes sur le même réflecteur.

La porte d’entrée pour trafiquer sur un réflecteur est le TG 9 – TS 2. Le principe est le même qu’avec les « Talk Groups ». L’utilisateur sélectionne un numéro de « Réflecteur » sur lequel il souhaite établir un QSO, puis il transmet sur le canal « Local » et seul le relais concerné est actif (la sélection d’un numéro de réflecteur est en dehors du contexte de cet article).

Petite info supplémentaire:

  • Sur le réseau DMR Plus, on ne peut contacter un OM sur un « Réflecteur » via TG9 TS2 dans la limite d’un profil identique du relais distant ; c’est-à-dire TG9 TS2 lui aussi.
  • Sur le réseau BrandMeister, lorsque l’on se connecte sur un « Réflecteur » via le TG9 TS2, on accède également au « Talk Group » correspondant (*voir table d’équivalence). On peut donc communiquer indifféremment à la fois avec des correspondants utilisant un « Réflecteur » ou son « Talk Group » d’origine ; chacun de leur côté.

Voyons maintenant les Avantages (+), les Inconvénients (-) et les similitudes (=) entre les « Talk Groups » et les « Réflecteurs » :

AVANTAGES & INCONVÉNIENTS DES TALK GROUPS

(+) Natif DMR : Les « Talk Groups » sont les éléments natifs du DMR. Il semble plus intuitif d’utiliser des « Talk Groups » sur des réseaux DMR.

(+) Changements faciles par rotation : Sur un terminal DMR il est en général plus facile de changer de « Talk Group ». La rotation d’un bouton ou l’appui sur une touche permet en général de passer au « Talk Group » suivant alors que les « Réflecteurs » nécessitent plus d’étapes (un coup de PTT sur un contact privé pour connecter le « Réflecteur », soit quelques appuis de touches supplémentaires).

(+) Itinérance : L’itinérance fonctionne beaucoup mieux avec un « Talk Group » car lorsque l’on saute d’un relais à l’autre (sur le même réseau bien sûr) le numéro de « Talk Group » correspond forcément à la même chose, et l’on retrouvera immédiatement son correspondant. Par contre, le « Talk Group 9 / Time Slot 2 » peut être connecté sur un « Réflecteur A » pour un relais et un « Réflecteur B » pour le relais suivant dans l’itinérance. Il est donc déconseillé d’utiliser l’itinérance avec les « Réflecteurs ».

(=) Scan possible : Lorsque l’on programme plusieurs « Talk Groups » et que l’on crée une « Scan List », on peut entendre un QSO s’il s’établit sur n’importe lequel des « Talk Groups » de la liste des TG scannés (à condition qu’il soit actif sur le relais qu’on est en train d’écouter). Pour les réflecteurs, on a juste besoin d’écouter le « TG 9/TS 2 » et on entendra tous les QSO quel que soit le réflecteur connecté.

(-) Conflits de « Time Slots » fréquents – surtout en France : Le fait que plusieurs « Talk Groups » se partagent le même « Time Slot » est malheureusement une garantie qu’il se produira des conflits, où des OM vont trafiquer sur différents « Talk Groups » qui utilisent le même « Time Slot ». Ce problème est encore plus certain en France que dans les autres pays, dû au nombre très important de « Talk Groups » qui ont été créés. En effet lorsque qu’une station émet sur TG_X TS1 et un autre utilisateur le TG_Y TS1 sur un même répéteur, ceux-ci vont de brouiller sans pouvoir s’entendre ! D’autre part, on ne peut pas déconnecter un « Talk Group » en cours d’utilisation. Dans le cas d’un « Talk Group » actif en permanence par défaut, cela se complique sérieusement et nuit fatalement au confort des utilisateurs.

(-) Programmation des codeplugs fastidieuse : Lorsque l’on veut programmer un terminal avec seulement des « Talk Groups », il faut inscrire autant de canaux que de « Talk Groups » existants dans le codeplug et en cas de modification, il faut reprogrammer l’appareil au risque de commettre des erreurs lorsque l’on est pas bien familiarisé avec l’utilisation du logiciel Customer Programming Software. Une zone comprends 16 canaux et rien que les TG d’origine françaises sont bien supérieurs en nombre. Voir BM wiki – France.

AVANTAGES & INCONVÉNIENTS DES RÉFLECTEURS

(+) Programmé une fois pour toute ! Une fois que le « Talk Group 9 – Time Slot 2 » est établi, il n’est plus nécessaire de reprogrammer le terminal avec un nouveau codeplug.

(+) Pas de conflit de « Time Slot » possible : Lorsqu’un « Time Slot » est réservé exclusivement à l’usage des « Réflecteurs »; c’est à dire lorsqu’un relais n’accepte que le « Talk Group 9 sur le Time Slot 2 » comme celui de Rueil Malmaison par exemple (Premier relais Hytera de France installé par F1TUV et l’équipe du Radio-club F6KFA à la fin de l’année 2014 : F1ZGI – ID 208007), il est possible de trafiquer vers de multiples destinations via un TG unique ; de « Réflecteur à Réflecteur » comme sur DMR-Plus et/ou de « Réflecteur à Talk Group » sur BrandMeister sans jamais avoir de conflit de « Time Slot » ni déclencher tous les répéteurs de France ; contrairement à l’utilisation du mode « Talk Groups » (TG 208 permanent pour la plupart des relais français) qui partage le même « Time Slot » avec les autres TG. Un coup de PTT malencontreux sur un « Talk Group » partageant le même Time Slot » et le premier QSO est perturbé, voire perdu occasionnant ainsi incompréhension, frustration au minimum… !

(+) Possibilité de se connecter sur un nouveau « Talk Group » à la volée sans reprogrammation du Codeplug : Étant donné que la quasi-totalité des terminaux DMR permettent l’ajout d’un nouveau contact en utilisant les touches du clavier alphanumérique, il est possible de compléter la liste des « Réflecteurs » ou des « Talk Groups ». Puisque le réseau BrandMeister inclut une table de correspondance entre « Réflecteurs » et « Talk Groups », la fonction d’appel vers un contact manuel dans le menu du terminal permet par une simple pression de quelques touches et de s’y connecter immédiatement. Dans le cadre d’un « Talk Group », il faut impérativement passer par une reprogrammation du Codeplug pour la plupart des appareils. De plus, comme les « Talk Groups » apparaissent, disparaissent, voire changent de « Time Slot » assez fréquemment dans le monde des radioamateurs, l’avantage des « Réflecteurs » est que cela n’a aucun impact et ne nécessite pas obligatoirement une nouvelle programmation tout en gardant une compatibilité intégrale. Il est possible de refermer la porte sur un « Réflecteur » soit en envoyant une commande 4000 qui permet de repasser le TG9 en mode Local seul, soit en appelant un autre « Réflecteur ». Ainsi aucune collision n’est possible avec un autre « Réflecteur ».

(=) Scan « par défaut » : Étant donné que le trafic « Réflecteur » est cantonné au « Talk Group 9 » sur le « Time Slot 2 », à partir du moment où l’on est à son écoute, on est automatiquement en train de « scanner » le trafic réflecteur. Quel que soit le « Réflecteur » connecté, on entendra ce qu’il se passe puisque la source (TG9) reste commune en toutes circonstances.

(-) Pas d’affichage à l’écran du « Réflecteur » connecté : Contrairement aux « Talk Groups » pour lesquels on peut en général choisir un nom de baptême sur l’afficheur lors de la programmation du Codeplug, les « Réflecteurs » quant à eux, sont toujours sur le même « Talk Group 9 local » et donc il faut soit se connecter sur le serveur web du réseau DMR que l’on utilise ou soit envoyer un code d’appel 5000 (Private Call sur le réseau BrandMeister) grâce au PTT. Le serveur vous répond personnellement par l’intermédiaire d’une voix préenregistrée.

IDÉES FAUSSES

Voici certaines idées fausses qui ont été observées par le support BrandMeister :

Les « Réflecteurs » sont des « canaux à part » et on ne peut établir de QSO que de « Réflecteur à Réflecteur » : FAUX !

C’était en effet le cas sur le réseau DMR+ mais plus avec BrandMeister où les « Réflecteurs » sont intimement liés aux « Talk Groups » correspondants grâce à une table de concordance. Par exemple, lorsque l’on parle sur le « Réflecteur » 4837 activé sur le « Talk Group 9 Time Slot 2 » d’un relais, on est évidemment diffusé sur le même « Réflecteur » d’un autre répéteur et/ou sur le « Talk Group 937 » en TS1 à condition que celui-ci soit activé lorsqu’il s’agit d’un répéteur configuré en mode « dynamique » c’est-à-dire à la demande. A l’inverse, toute personne en QSO sur le « Talk Group 937 » sera entendu par quiconque est connecté sur le réflecteur 4837 tant sur un relais qu’un dongle de type DV4 mini ou DVMéga.

Les « Réflecteurs » posent des problèmes sur les serveurs DMR : FAUX !

Il n’y a jamais eu aucun problème causé par les « Réflecteurs » ni sur le réseau DMR-Plus, ni sur BrandMeister. Cette information est un « fake » !

Les « Réflecteurs » ne sont pas compatibles avec tous les terminaux DMR : FAUX !

Tous les terminaux DMR de classe Tier II supportent les « Talk Groups » et les appels « Private Call ». La numérotation des « Réflecteurs » est reconnaissable grâce à la série de quatre chiffres commençant par 4… C’est tout ce qu’il faut pour pouvoir utiliser les réflecteurs sur DMR-Plus et BrandMeister. En l’occurrence cette information est également non fondée !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*