De “Hot Spot DMR” MMDVM Simplex à MMDVM Duplex* (*Multi Media Digital Voice Modem pour les nuls, les fauchés ou les deux !) Version V1.0 14/10/2019 par F1FQN PATRICK

Cet article a pour but d’aider à la migration d’un « Hotspot » MMDVM simplex vers une carte duplex. Un tutoriel complet de A à Z pour la création, le paramétrage et la maintenance d’un tel Hotspot fera l’objet d’un futur et complet tutoriel.

Tout d’abord et sans vouloir entrer dans la polémique sur quel est le meilleur réseau numérique pour démarrer, mon choix s’est naturellement porté sur le DMR pour des raisons économiques et éthiques. Pourquoi ?

  • Parce qu’Il est possible de se procurer un transceiver portatif UHF Analogique/DMR MD380 neuf à 60€ chez Cdiscount par exemple.
  • Parce que le réseau DMR Brandmeister est suffisamment “ouvert” et surtout non privatisable contrairement à DSTAR ou C4FM à vocation plutôt mercantile destiné aux radioamateurs.

Avec le DMR en général et le réseau Brandmeister en particulier,  il donc possible de mettre les doigts dans le monde du numérique et ce, pour un coût modique.

Bien que mon transceiver portatif Tytera MD-380 fut suffisant pour établir des QSO en DMR sur mon relais local Lyonnais,  j’ai voulu connaitre le monde des “Hot-Spots” et je me suis un peu trop précipité sur l’achat  d’une interface BlueDV à 149 € chez Passion Radio.

Carte MMDVM (DVMéga) avec en dessous, l’interface Bluetooth formant le pack BlueDV.

Ça fonctionne bien, c’est petit, il n’y a rien à programmer ou à bidouiller. Il faut néanmoins un smartphone (ou un PC), et un transceiver numérique. Mais voilà, c’est un peu cher et je regrette un peu cet achat car l’application sur smartphone ne fonctionne pas en arrière-plan ; ce qui monopolise le fonctionnement normal du smartphone, il faut aussi un peu galérer avec la reconnaissance du Bluetooth. Bref, j’ai abandonné le Blue DV quand j’ai appris l’existence des interfaces MMDVM fonctionnant sous “Pi-Star”. L’étape suivante a donc été de ressortir du placard un Raspberry PI (un v3 de  préférence car le wifi est interne à la carte mère) mais ça fonctionne aussi sur un PI v2 avec un dongle wifi USB (compatible linux quand même !) et d’y rajouter la carte MMDVM (DVMega) récupérée du pack Blue DV.

Voici donc mon premier Hot-spot simplex à base d’une platine MMDVM DVméga !

En surfant sur la toile, je découvre ensuite l’existence des cartes MMDVM simplex à “plugger sur un Raspberry et qui, grâce au logiciel (ou plutôt à la distribution Linux Pi-star), permet de réaliser un hot-spot sans PC ni smartphone et avec des perspectives de configurations largement ouvertes. Dans mon cas, l’achat d’une carte MMDVM simplex ne m’aurait rien apporté de plus. Toujours en quête d’informations je tombe sur le site du Radio Club de Perpignan qui expose les avantages de posséder cette fois une carte MMDVM duplex. En cherchant où me procurer ce genre de carte (MMDVM Dual HAT) à moindre prix, j’ai trouvé ce fournisseur Chinois.  Pour 36 € port compris, le colis met 2 à 3 semaines pour arriver, la garantie est toute relative, la qualité sera incertaine mais je me décide quand même de tenter le coup. A la réception, l’état du paquet laisse un peu à désirer mais, à l’intérieur, le matériel est en bon état, conforme aux photos propre et professionnel. Cool ! Je connecte la nouvelle carte sur le slot en lieu et place de l’ancienne. Mise sous tension du Raspberry Pi. Ça clignote dans tous les sens ; est-ce bon signe ? Je me reconnecte à l’interface WEB de l’application PI-STAR et dans le menu, je change le pilote de la carte MMDVM comme préconisé sur le site WEB d’ALiExpress. Je tiens à préciser qu’à ce moment là, je suis toujours en SIMPLEX et contrairement à la loi de l’emmerdement maximum, le fonctionnement est OK du 1er coup !

PS : Je conseille dans un premier temps de valider le fonctionnement et les paramètres de la carte en mode simplex puis, dans une seconde phase de passer en mode duplex.  

Le passage au mode duplex est très simple. Il suffit, dans l’interface Web de Pi-Star, de :

  • 1-Passer l’option de “simplex node” à “Duplex Repeater“.

  • 2- De sélectionner le Radio Modem type “MMDVM_HS_DUAL_hat (DB9MAT, DF2ET & DO7EN) pour pi (GPIO)“.
    ! ATTENTION ! Cette option n’est valable que pour le modèle : https://www.aliexpress.com/item/33001443435.html Pour anecdote, le pilote mentionné sur la page Web est erroné. Il indique STM32_HS_GPIO

Vous devez ensuite choisir un couple de fréquences entre 430 et 440 Mhz. Bien que votre carte duplex n’émette que 10 mW, il est prudent de trouver un couple éloigné des fréquences utilisées par des relais locaux de votre région (analogique ou numériques).

Pour éviter les risques d’interactions entre l’émission et la réception, utiliser un écart de 9.4 Mhz entre Tx et Rx semble un choix judicieux. Il vous faudra peut-être aussi découpler les antennes verticalement. Pour mes essais, l’antenne de réception est située au-dessus d’une armoire et l’antenne d’émission  sur la carte MMDVM dans l’armoire elle-même Hi !

 

 

A noter, que si par mégarde vous programmez une fréquence réservée à un service satellite, votre interface refusera de fonctionner. Si vos fréquences apparaissent en vert dans l’interface PI-STAR, tout est OK. Pour  vous aider, allez visiter le site des relais ici: https://urlz.fr/aMha Dans le menu configuration, cliquez sur l’onglet « Expert »  puis dans le menu “Expert Editors“, cliquez sur l’onglet MMDVMHost.
Et vérifiez que le paramètre « Duplex » est bien à “1” ; “0” étant le mode simplex. Toujours dans le menu Expert un peu plus bas dans la section “Modem“, ajustez la valeur préconisée par le constructeur de la carte. Pour la carte mentionnée dans cet article, les valeurs préconisées étaient de -415 Tx Offset et -415 Rx Offset. Vous devez essayer différentes valeurs afin d’obtenir le % d’erreur le plus faible dans votre console après avoir passé un émission. Dans mon cas, j’ai dû adapter les valeurs à -300

  • Votre Hotspot fonctionne bien en simplex mais ne fonctionne pas en mode duplex

Voici quelques points à vérifier :

  • Le réflecteur 9990 est votre ami. C’est le mode perroquet, vous devez vous en servir lors de vos essais d’alternats et de modulation. Le 9990 est au DMR ce que l’antenne fictive est aux tests en émission des transceivers. Positionnez donc une mémoire de votre transceiver sur 9990 TS2 CC1 et donnez un coup d’alternat. Si la LED d’alternat fonctionne et que vous entendez votre retour c’est que votre MMDVM fonctionne et fonctionnera sur le TG.
  • Vérifiez dans le codeplug de votre transceiver que le couple de fréquences est bien l’inverse de ce que vous avez programmé dans votre platine MMDVM. Ne riez pas c’est une erreur qui arrive souvent !
  • Enfin et je resterai prudent sur cette affirmation (qui certes a permis de faire fonctionner mon équipement en duplex :Examinez le Codeplug de votre transceiver et vérifiez que pour tous vos TG programmés (y compris les 9990, 4000 et 5000), n’ont pas l’option « TalkAround » cochée ! D’après ce que j’ai pu comprendre, la fonction « TalkAround » permet à 2 stations « à vue » de pouvoir continuer un QSO initié en DUPLEX sur un relais et suite à la perte de signal de ce dernier de pouvoir maintenir le QSO entre les 2 stations mais cette fois en mode simplex et en utilisant la fréquence de sortie de ce même relais.

En conclusion : Vous pouvez démarrer sur les modes numériques et sur le DMR en particulier pour les coûts suivants : Transceiver MD380 : 60 € – Raspberry PI : 35 € – Platine MMDVM duplex : 35€. Si vous n’avez pas de relais dans votre région, je viens de vous démontrer dans ce tutoriel que pour 130€, vous  pouvez sortir de votre isolement  et venir nous rejoindre sur les Talk Group du réseau DMR Brandmeister .  

Un petit détail que je reprendrai prochainement dans mon tutoriel complet, le « firmware » de la carte MMDVM mentionnée dans cet article peut être mise à jour en soudant le strap JP1. Après une mise à jour, j’ai laissé le point de soudure sur ce strap et cela n’a pas l’air de perturber le fonctionnement normal du hotspot.

 

P.s. : Sur certaines cartes, ce strap est situé sous l’écran OLED
73 de F1FQN PATRICK

Oups ! 128876 visites pour cet article de Patrick F1FQN