Conception d’un codeplug pour AnyTone.

AnyTone semble promis à un bel avenir au vue de ses nombreuses fonctions que les concurrents n’ont pas et qui plus est, offre une très bonne qualité audio. Cependant, lorsque l’on commence à mettre le nez dans la programmation cela s’avère complètement déroutant par rapport autres autres méthodes de gestion des codeplugs. Je vous donne donc quelques conseils pour démarrer tout doucement. Au lieu d’avoir tous les paramètres sur une page de programmation, les données sont bien distinctes afin de pouvoir exporter et importer les rubriques de son choix à volonté. Ainsi les datas se croisent pour former une certaine cohérence et une grande maniabilité. J’attire votre attention sur le fait que l’appareil refuse d’importer des fichiers dont certains détails sont absents. En effet si votre codeplug fait appel à un ou plusieurs contacts de groupes ne figurant pas dans le fichier *csv celui-ci sera rejeté ! L’avantage de cette présentation permet de faire toutes les modifications de son choix en dé-numérotant la première colonne qui ordonne la position. Cela vous permet ainsi de modifier le classement des lignes complètes de paramétrage, de  déplacer, d’ajouter ou de supprimer ces mêmes lignes avant de les numéroter de nouveaux avant de les importer dans le terminal. Pour cela, j’utilise “Libre Office“. Le principe pour incrémenter les numéros de ligne en automatique consiste à numéroter la première case avant de la quitter puis à revenir dans le coin inférieur droit de cette même case avec le mulot où l’on voit un petit symbole carré apparaître lorsque l’on passe dessus. On clique alors sur ce zigouigoui et on descend le long de la colonne tout en maintenant la pression sur le bouton gauche de la bébête.

Bon, voyons maintenant l’ordre dans lequel on commence la programmation du mode numérique DMR. C’est un peu comme un téléphone qui est vierge de tous contacts. On commence donc par écrire la liste des contacts de groupes appelés TG sur lesquels on va vouloir transmettre. Exemple : TG9 (LOCAL) TG8 (REGIONAL) TG208 (NATIONAL) puis les 5 ZONES nouvellement admises au sein de BrandMeister France. Vous pouvez aussi retrouver la carte de découpage de ces zones qui est calquée sur la numérotation téléphone de France Telecom. Ensuite vous pouvez télécharger et importer la liste des “Private Call” dans votre terminal en utilisant le site “amateurradio.digital” qui vous permettra également de modifier votre profil téléchargeable pour différents terminaux si celui-ci est erroné. Pour modifier définitivement votre profil ; celui qui apparaît sur le “dashboard“, adressez-vous au DR@F en leur écrivant directement comme je l’ai déjà cité dans un article précédent.

Une fois les premiers contacts rentrés, nous allons maintenant pouvoir passer à la création des canaux que l’on pourra ensuite intégrer dans des zones.

Donc si on récapitule : 1 – Création des TG. / 2 – Importation de la base de données des contacts privés / 3 – Création des canaux / 4 Création des zones de canaux. Cela permet ainsi de mélanger des canaux analogiques et numériques sur une même banque de canaux (zone). Pour les autres paramètres qui sont tellement nombreux je pense qu’il me faudra réaliser d’autres articles plus ciblés.